Conte pour enfant

18 août 2009

la vallée de la sagesse

  Au pays du soleil levant, sur les falaises des cerisiers en fleurs, avait été construit un temple, le temple des déesses gardiennes de la sagesse . C'était un endroit méditatif, aux lignes épurées, très sophistiqué, alcôve sereine propice à la pensée et à la réflexion . Les déesses étaient dans le hall, cheveux relevés de façon élaborée, bien maquillées, habillées dans des uniformes d'hôtesses . Chaque parole, chaque geste était choisi . Chaque chose avait sa place, tout avait été pensé . Elles gardaient le temple, nul ne savait ce qu'il renfermait .
 

Dans la pièce, à l'étage, il y avait un mobilier en forme de boîtes asiatiques géantes, rouges qui s'encastraient de telle sorte qu'elles ouvraient des labyrinthes vers les étages inférieurs . C'était un jeu de construction que seuls les plus habiles tacticiens arrivaient à déjouer .
 

Tao Tsan était le grand sage, il vivait dans les étages inférieurs, il possédait la connaissance de toute chose, véritable encyclopédie vivante . Il représentait la sagesse, sauvegarder son existence revenait à sauver la sagesse .

D'autres guerriers d'un autre genre vivaient dans les plaines . Ils étaient vêtus de kimonos noirs, maîtrisaient les arts martiaux . Ils convoitaient un bien précieux gardé dans le temple méditatif de Tao Tsan : une paire de boucles d'oreille en perle magique .
 

Au coucher du soleil rouge dans les collines, le temple ressortait en ombre chinoise dans le ciel jauni ocre et rouge . Chaque jour nouveau, un guerrier s'aventurait sur les chemins de la sagesse . Un jour, un guerrier prénommé Ting tso paw parvint à résister aux charmes des déesses . Il avait fixé ses yeux sur la salle aux mobiliers rouges pour échapper à leur sortilège .
 

Il accéda ainsi à la salle des boîtes asiatiques . Il ne fut pas déstabilisé et réussi à ouvrir le labyrinthe vers la salle de méditation . Une voie s'ouvrit, c'était le labyrinthe menant à la salle de méditation . Il l'emprunta . A l'arrivée un nuage de poussière se souleva . Il s'essuya les yeux pour y voir un peu plus clair . Le vieux sage le scrutait du regard .

Les déesses s'affairaient à retrouver la trace de Ting tso paw . Elles marchaient d'un pas précipité . L'émotion les envahissait, comment pouvaient elles protéger le sage et les boucles d'oreille . Ce bijou avait pour propriété d'intensifier les sentiments et les facultés intellectuelles du détenteur . Leur disparition signifiait la perte de la sagesse .

  L'une d'entre elles, Sao ting retrouva le chemin vers la salle de méditation . Elle avait été habituée depuis toute petite à retrouver la composition secrète permettant l'accès au labyrinthe . Ila étaient là tous les trois, Tao Tsan, Ting tso paw et Sao Ting . L'ambiance était feutrée, le soleil filtrait à travers de minces ouvertures . La poussière volait au soleil en tourbillons .

Sao ting s'interposa entre le vieux sage et le guerrier . Son aura fit reculer Ting tso paw . Il profita de son faux pas pour observer la pièce . Il aperçu les boucles d'oreille dans un cube de verre sur du velours noir . Sao ting créa une diversion en éxécutant des mouvements habiles et voluptueux . De façon subtile, elle interverti les boucles d'oreille avec une contrefaçon . Ting tso paw ne s'en aperçu pas . Et lorsqu'il pensa s'emparer des boucles d'oreilles, il prit en fait leur pâle copie .

  Les déesses arrivèrent toutes dans la salle de méditation . Elles firent un cercle autour de Ting tso paw pour lui signifier leur écoute et leur dévouement . Il fit un geste de sa main pour leur imposer le silence et s'enfuit par les airs à l'aide d'un dispositif élastique .
 

Une fois sur les toits, il vit le paysage dérouler ses prairies verdoyantes de riz tendre . La brume baignait le fond de la vallée et lui dissimulait son centre d'entrainement . Il s'élança à terre et dévala les plaines . On ne devinait plus que sa silhouette au loin .

Les brumes étiraient leurs nuages, c'était un drapé savamment dessiné . On pouvait entrevoir le centre d'entrainement . Le calme y régnait . Un disciple faisait ses exercices d'entrainement . C'était très esthétique à observer . Tel une danseuse, il dévoilait des mouvements élégants et envoutants . Ting tso paw était considéré depuis son retour triomphant comme le nouveau dirigeant du centre . Les boucles avaient été soigneusement déposées dans une boîte secrète au fond de velours noir . La paix régnait dans les esprits maintenant qu'ils avaient fait la quête intérieure de la sagesse . Peu importe les boucles il restait toujours la sagesse .

Les déeesses regagnaient leur place dans le hall d'entrée, toujours élégantes et bien coiffées . Désormais les boucles seraient changées de place . On les mettrait dans le hall d'entrée sous une dalle . La sérénité régnait dans le temple . Tao tsan avit ses cheveux qui étaient devenus longs et blancs durant la nuit, signe d'une grande ère de quiétude à venir . La vallée de la sagesse avait retrouvé son calme .

Posté par cajolyn à 18:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Naissance de l'univers

Les pages s'envolent et virevoltent dans l'air, il n'y a pas de bruit, pas de son, le vent souffle doucement . Le décor change, passant du sable fin au hall d'un château mais les feuilles tournent continuellement . Un stylo vient écrire quelques mots : faites silence donnez du sens au temps , et alors on peut entendre le son de l'univers assourdissant et lointain . Pas de son pas de bruit une nuée , c'est la voie lactée .      

Posté par cajolyn à 15:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]